Quand TED rencontre Toastmasters 



Chacun de nous, au moins une fois dans sa vie, a été fasciné par un des discours TED. Rien d’étonnant : les conférenciers y sont des spécialistes reconnus dans leurs domaines et grâce à TED ils partagent leurs savoirs et magnifient leur expérience avec le monde entier. Pour nous informer, divertir, convaincre, inspirer en 18 minutes (tous les Toastmasters ont reconnu les 4 objectifs d’un discours, n’est-ce pas ?). C’est justement pour cela qu’aujourd’hui nous aimerions partager avec vous un livre écrit par un des nôtres : How to deliver a TED Talk ? pensé et rédigé par Jeremey Donovan. Précisons que, pour l’instant, ce livre n’est disponible qu’en anglais (original), en espagnol et en japonais.

En novembre 2011, Jeremey Donovan (DTM) est membre de Toastmasters depuis 15 ans quand, à la Conférence d’automne du district 53, il présente son atelier-formation « Votre guide étape par étape vers des présentations exceptionnelles.». Pour la mettre au point, Jeremey Donovan a analysé sous tous les angles les meilleures conférences TED.

En mars 2012 la formation devient un livre, publié à compte d’auteur. En janvier 2013 celui-ci est contacté par un éditeur. Un an plus tard, en 2014, une version enrichie est publiée par une très sérieuse maison d’édition. Aujourd’hui le livre est N°1 des ventes sur Amazon sur la prise de parole en public. Comment a-t-il réussi à se démarquer dans l’océan des ouvrages sur le même sujet ?

113 conseils à mettre en pratique

Ce livre est un recueil de 113 conseils ultra pratiques sur tous les aspects du travail de l’orateur : préparer le discours, délivrer le discours, le mettre en scène. Avec un objectif ultime de captiver son public. Comment ? Plusieurs éléments contribuent à l’efficacité du discours et aucun n’est négligé dans ce best-seller. Voici quelques exemples pour vous encourager à en faire votre livre de chevet.

1. Choisissez bien votre sujet. Identifiez un seul message que vous souhaitez faire passer. Pour toucher le public, adressez ses besoins universels, tel que besoin d’appartenance, d’estime et d’accomplissement de soi.

2. Résumez l’idée clé de votre discours en une seule phrase-accroche mémorable. Elle doit être courte (3-10 mots) et orientée sur l’action. L’idéal est de la répéter plusieurs fois pendant la présentation pour lui donner du rythme. « Yes we can » en est une excellente illustration.

3. Soignez votre « ouverture ». La première minute et surtout les 10 à 20 premières secondes sont cruciales. Misez sur un début marquant : histoire personnelle, question percutante ou déclaration choc. Ainsi, le chef Jamie Oliver a commencé son discours sur la nutrition équilibrée par « C’est triste, mais pendant les 18 minutes que durera ce discours, quatre Américains seront morts à cause de la nourriture qu’ils mangent ». Terminez l’introduction en expliquant à votre public ce qu’ils vont apprendre en vous écoutant.

4. Réveillez des émotions. Les meilleurs orateurs sont capables de nous faire ressentir un large spectre d’émotions : peur, colère, dégoût, bonheur, tristesse, surprise. C’est un outil puissant pour créer une forte connexion avec le public et mieux faire résonner vos idées.

5. Adressez-vous au public. Interpellez-le avec des questions, ajoutez de l’humour, utilisez des mots “moi, je, vous (singulier), nous” comme si vous étiez engagés dans une conversation personnelle, en tête-à-tête avec chacun dans la salle. Par exemple, plutôt que de dire « Combien parmi vous… », dites « Levez la main si vous avez déjà… »

6. Contrôlez votre posture et vos mouvements. Chaque geste, chaque déplacement doivent avoir un sens. Bouger avec pour unique objectif de ne pas rester sur place est inutile. N’ayez pas peur de rester au même endroit pendant que vous exposez un point important, déplacez-vous pendant la transition et approchez-vous du public quand vous voulez souligner une idée importante.

7. Terminez après avoir atteint le point culminant de votre argumentation. Mobilisez votre public par une pause ou un changement dans l’intonation, faites-leur comprendre que votre discours arrive à sa fin. La conclusion est un bilan et votre dernière chance pour convaincre ou inspirer. Évitez des banalités du type « En conclusion… ». Soyez plus subtil, dites, par exemple : « Le temps est venu pour vous de prendre une décision… ».


Ces quelques idées ne sont qu’un pâle aperçu de la richesse de ce livre. Sur ces 200 pages vous trouverez des conseils pratiques et beaucoup d’exemples. Sa qualité et sa pertinence vous guideront dans votre recherche d’excellence dans l’art oratoire en général et dans le parcours éducatif Toastmasters en particulier.

Et surtout, n’oubliez pas le plus importants des conseils qui n’est un secret pour personne : Pratiquez ! Même si vous ne devenez pas un orateur TED, vous gagnerez à chaque fois que vous participerez à une réunion Toastmasters. Car vous apprendrez à chaque fois que vous prendrez la parole. 

Visez la lune, parce que même si vous échouez, vous vous retrouverez parmi les étoiles.